connexion     essai
FAQ - Les règles de placement
Est-ce que les règles de placement sont importantes?

Elles sont très importantes et elles peuvent faire une différence significative sur le rendement et le risque de votre portefeuille. Certaines règles de placement, comme le rééquilibrage automatique, peuvent facilement diminuer le rendement et augmenter le risque d’un portefeuille. Pour la plupart des explications aux questions qui suivent, je vous invite à consulter le chapitre 9.

Qu'est-ce qui est le plus important : éviter les 10 pires jours de baisses boursières sur une décennie ou manquer les 10 meilleurs jours de croissance boursière?

Selon la réponse du point précédent, il est évident que d’éviter les 10 pires jours de baisses apporte beaucoup plus au rendement que d’être présent lors des 10 meilleurs jours de croissance.

Comment éviter les pires baisses?

Habituellement, les pires baisses arrivent durant les mêmes périodes que les meilleures hausses. Au chapitre 9, je vous démontre de plusieurs façons l’importance de bien gérer vos risques lors de baisses boursières. C'est pourquoi 2 de mes trois caractéristiques de belles performances d’investissements portent sur la protection du capital et la gestion du risque.

Est-ce qu'on a abusé de la règle de placement du «buy and hold», celle qui consiste à dire à l’investisseur : «Garde, garde, garde tes placements peu importe combien tu es en train de perdre. C’est sûr que la Bourse va remonter!»?

OUI, et cette règle est de plus en plus contestée par les experts, car elle ne va pas nécessairement dans le meilleur intérêt des investisseurs. Je suis en accord avec la règle du « buy and hold » dans un marché haussier, dans la mesure où elle n’augmente pas le risque du portefeuille au-delà du risque de l’indice de référence. Mais dans un marché nettement baissier, il faut savoir nuancer cette règle. Il faut protéger le capital de l’investisseur.

Les institutions de dépôts et les familles de fonds ne cessent de remplacer des fonds par d’autres, de les fusionner, d’en fermer, d’en partir des nouveaux, d’inventer de nouveaux produits pour tenir compte des changements dans les marchés économiques et boursiers. À travers toute cette activité de changement, il me semble qu’ils ne pratiquent pas eux-mêmes la règle du «garde, garde, garde». Ils sont beaucoup plus dans le changement que nous. Personnellement, j’ai une vision du placement à long terme. Je fais très peu de changements dans mes portefeuilles, sauf si le contexte économique et boursier semble l’exiger ou si le risque du portefeuille se détériore.

Est-ce qu'il y a des règles de placements qui servent mieux l’intérêt de l’investisseur?

Oui il y en a et je les mentionne au chapitre 9. Personnellement, une des règles à laquelle je souscris consiste à ne pas modifier les fonds dans mon portefeuille, à moins que le rendement de mon portefeuille soit inférieur à celui de l’indice de référence ou que le risque de mon portefeuille soit plus élevé que celui de l’indice.

Il y a d’autres règles pour mieux gérer le risque, que je trouve importantes, comme celle du 10/10/10 que je décris dans le livre. Et si vous voulez connaître une variante à cette règle, je vous invite à «googler» Jacques Bello pour en savoir davantage.

Doit-on convertir tous les fonds d’un portefeuille en fonds monétaires disons, lorsque la Bourse diminue?

NON! Mais on doit considérer convertir au moins celui qui risque de perdre le plus, notre maillon faible. Protégez votre capital. Référez-vous au chapitre 9 pour voir comment ça peut faire une grosse différence dans le rendement et le risque de votre portefeuille. Un conseiller qui veut bien vous servir se fera un plaisir de tout faire pour protéger votre capital. Je pourrais ajouter, qu’il est moins pertinent de convertir un fonds faible en monétaire si on a des portefeuilles impressionnants du genre conservateur et modéré.

Est-il mieux de faire des erreurs de type 1 ou de type 2?

On fait toujours des erreurs dans la vie et on apprend à partir d’elles. Moi, je préfère de loin être plus en protection du capital et faire des erreurs de type 1 que de risquer perdre beaucoup plus en faisant des erreurs de type 2. Voir le chapitre 9.

À quoi et à qui sert vraiment le rééquilibrage automatique dans un portefeuille de fonds, le rééquilibrage pour respecter le profil de risque de l’investisseur, soit en termes de proportions par catégories de fonds ou par régions géographiques?

Vous avez vu au chapitre 9 que ce genre de rééquilibrage ne fait que diminuer le rendement et augmenter le risque de votre portefeuille. Il y a d’autres formes de rééquilibrage qui vont dans le sens des vrais intérêts de l’investisseur.

À quoi peut servir le rééquilibrage automatique?

Je crois que c'est un outil de travail que les organisations ont inventé pour faire respecter la Loi sur les profils d’investisseurs et de s’assurer que les investisseurs classifiés conservateurs ne se ramassent pas avec un profil classifiés audacieux, disons. Mais, le rééquilibrage par proportions ne fait pas le travail. À la base, je crois que la Loi se veut, noble et bien intentionnée, mais je crois qu’il ne faut pas rééquilibrer en fonction des proportions, mais en fonction du risque.