connexion     essai

Témoignage

Ça fait plusieurs mois que je me pratique dans le laboratoire d’analyse de portefeuille appelé Kolortrak. Quoique le logiciel peut paraître dispendieux, il offre un avantage technologique indéniable pour filtrer rapidement les fonds qui ont obtenu les meilleurs rendements et la meilleure gestion de risque simultanément et en toute objectivité. La gestion du coût est un détail pour lequel des alliances stratégiques partagent des mensualités ou une version disponible pour tout le monde dans le bureau pourrait être envisagée pour solutionner ce problème de perception de la valeur.

Personnellement, j’étudie les recommandations de fonds et portefeuilles que les représentants des maisons de fonds me proposent sans me faire étourdir par les connaissances très poussées en placement  qu’ils ont par rapport à moi, les beaux restaurants, leur charisme, leurs quotas, etc. À présent, tout est clair,  alors il n’y a que le futur qui vient légèrement nuancer mes conclusions, quant à la pertinence de l’un ou  l’autre de ces fonds dans mes portefeuilles.  

C’est ma croyance qu’il est à l’avantage de tous de jouer la carte de la transparence, afin de devancer les nouvelles normes de la 3e phase du modèle de relation client-conseiller [MRCC3] et se positionner comme les chefs de fils à cet égard. Il n’y a aucune raison qu’on ne soit pas capable d’établir nos propres normes avant qu’elles nous soient imposées et que nous ayons l’air réactionnaire au lieu de proactif, comme tous les clients souhaiteraient s’ils étaient inclus dans ce débat.

 La version de base de Kolortrak, ainsi que la version corporative, offre la possibilité de concrétiser cette vision d’avenir pour nous même ou mieux encore, pour SFL Placements. De nos jours, on ne peut pas être à demi transparent et s’en bomber le torse. Il y a trop de fonds disponibles et trop peu d’outils pour les répertorier comme nous en avons besoin. Limiter les fonds serait une grave erreur, surtout si la technologie nous offre le marché au complet au bout de nos doigts. Nos clients veulent des informations qui nous distinguent des autres distributeurs de fonds, qu’il soit électronique ou humain, et nous devrions être en mesure de leur présenter le tout adéquatement pour leur permettre de prendre des décisions éclairées.

Geoffroy Lemonde
Groupe SFL